Brave
Vers
Ascaris, ankylostomes, vers plats : qui sont les vers ?

En Belgique, différentes sortes de vers, qui vivent et se développent dans l’organisme de l’animal, peuvent infester les chiens et chats :

  • Les vers ronds (ascaris, ankylostomes) :
    • Les ascaris sont des vers de grande taille (jusqu’à 20 cm) qui vivent dans l’intestin grêle du chien ou du chat. Une fois dans l’organisme de l’animal, les ascaris vont se nourrir à ses dépens et ingérer le glucose, calcium, phosphore ou les oligo-éléments qui lui sont destinés.
    • Les ankylostomes, quant à eux, sont des vers de petite taille (1 à 2 cm) qui, à l’âge adulte, vivent fixés à la paroi de l’intestin et s’y nourrissent de sang.
  • Les vers plats sont de plus grande taille (jusqu’à 70-80 cm) et leur forme ressemble à un assemblage de milliers de grains de riz.

Ascaris
Ankylostomes
Vers plats
Source: ESCCAP
Comment mon animal peut-il attraper des vers ?

De manière générale, l’infestation se fait par l’ingestion d’œufs de vers, qui se trouvent dans notre environnement. Une fois dans l’organisme, ces œufs évoluent en larves et migrent vers l’intestin où ils termineront leur développement jusqu’à devenir des vers adultes… qui pondront à leur tour de nombreux œufs. Environ deux à trois mois s’écoulent entre l’ingestion d’œufs de vers et la ponte des femelles adultes.

En fonction de leur type, les vers recourent à de nombreuses tactiques pour pénétrer l’organisme d’un animal :

Vers ronds

  • via les selles d'animaux infestés par lesquelles les vers rejettent leurs œufs;
  • via des proies infestées (rongeurs, oiseaux) qui servent d'intermédiaires ;
  • via l’ingestion de viande insuffisamment cuite ;
  • lors de la gestation et l’allaitement, pour les chiots et chatons, si la mère est infestée.

Source: ESCCAP



Vers plats

  • via certaines espèces de puces et poux.

Source: ESCCAP
Le saviez-vous ?
  • Un ver femelle peut pondre jusqu’à 200 000 œufs par jour !!
  • Les œufs de vers sont très résistants et peuvent survivre de 1 à 3 ans dans l’environnement avant de se réactiver pour contaminer une nouvelle proie.
  • Les animaux qui vivent à l’intérieur peuvent également attraper des vers (via le terreau des plantes ou via des œufs provenant de l’extérieur accrochés à vos vêtements, par exemple).
  • 40 à 75 % des espaces verts ou jardins publics seraient contaminés par des œufs d’ascaris (source : santevet.be).
Comment savoir si mon animal est porteur de vers ?

Chez le chien ou chat adulte, il n’est pas toujours aisé de remarquer la présence de vers car les symptômes ne sont que rarement visibles. Chez les jeunes animaux, cependant, certains troubles tels qu’un amaigrissement, une diarrhée, des vomissements, de la toux ou un pelage terne peuvent vous alerter.

Dans certains cas, les vers peuvent être aperçus lorsqu’ils sortent de l’anus de l’animal ou aux endroits où il s’installe fréquemment :

  • sous la forme de petits grains de riz (vers plats) ;
  • sous forme de spaghetti (ascaris, ankylostomes).
Les vers plats peuvent également causer des démangeaisons au postérieur, provoquant ainsi chez le chien ou le chat le phénomène dit du « traineau », lorsqu’il se frotte le derrière au sol.

De manière générale, cependant, une analyse de selles, par un vétérinaire, pourra déterminer la présence de vers chez un animal.

Quels sont les dangers des vers ?

Les infestations de vers - principalement les vers ronds - sont surtout dangereuses pour les chiots et chatons, qui peuvent souffrir de baisse de vitalité, retard de croissance ainsi que de troubles digestifs (vomissements, diarrhée, gros ventre), difficultés respiratoires (toux due à la migration des larves) et problèmes cutanés (poil terne, pellicules, démangeaisons). S'ils sont présents en très grand nombre dans le tube digestif d'un chiot ou d'un chaton, les vers ronds peuvent même causer la mort par obstruction ou perforation de l'intestin.

Chez les chiens et chats adultes, la contamination par les vers est dans la plupart des cas sans conséquence visible. Elle n’est cependant pas à négliger car les porteurs de vers contaminent aisément leur environnement … représentant aussi un risque pour la santé humaine !

En effet, les vers adultes d’ascaris pondent et libèrent de nombreux œufs, qui peuvent être ingérés par l’adulte et l’enfant, soit par contact avec leur animal de compagnie soit via l’environnement (déjections animales dans les bacs à sable, notamment).

Une fois ingérés, ces œufs se transforment en larves, qui circulent dans l’organisme humain avant de se nicher comme vers adultes dans l’intestin. Pendant cette phase, les larves provoquent des lésions, par exemple dans le foie et les poumons, avec des symptômes similaires à la grippe. Dans de rares cas, les vers peuvent même pénétrer dans le cerveau et provoquer des convulsions. Les enfants avec une prédisposition aux allergies peuvent également développer plus facilement de l’asthme après un contact avec des vers.

Prévenir une infestation de vers chez votre animal permet donc de protéger toute votre famille !

Comment prévenir une infestation de vers ?

Afin d’éviter les risques encourus tant pour votre animal de compagnie que pour votre entourage, plusieurs mesures sont recommandées par l’ESCCAP, le comité scientifique européen sur les parasites des animaux de compagnie :

  • Enlever régulièrement et soigneusement les excréments de la niche, de la litière et du jardin.
  • Veiller à une bonne hygiène personnelle : se laver les mains, garder les ongles courts et porter des gants quand vous travaillez au jardin.
  • Vermifuger régulièrement, au moins quatre fois par an, les chiens et chats en suivant les recommandations du vétérinaire.
  • Toujours nourrir les chiens et chats avec des aliments secs ou en boîte, disponibles dans le commerce, ou avec des aliments cuits.
  • Éloigner les enfants des zones contaminées et couvrir les bacs à sable, notamment, pour y éviter les déjections animales.

Quand vermifuger son animal ?

Traiter les chiens et les chats contre les ascaris (vers ronds) est le meilleur moyen de les protéger et est également indispensable pour limiter les risques de contamination à l'homme et à l'enfant.

Les chiennes et les chattes pouvant transmettre des ascaris à leurs petits pendant la gestation ou l’allaitement, il est conseillé de vermifuger les animaux dès leur plus jeune âge, et de renouveler le traitement très régulièrement :

  • Chiots : il est conseillé de vermifuger dès l'âge de 2 semaines, puis à 4, 6 et 8 semaines et enfin tous les mois jusqu'à l'âge de 6 mois..
  • Chatons : à pratiquer dès l'âge de 3 semaines, puis à 5, 7 et 9 semaines et enfin tous les mois jusqu'à l'âge de 6 mois.
  • Chiens et chats adultes : les parasitologues recommandent en général un vermifuge au moins 4 fois par an (tous les 3 mois).
  • Chiennes et chattes reproductrices : les mères doivent être traitées en même temps que leurs petits.
Un traitement préventif contre les vers plats n’est, lui, pas nécessaire mais uniquement recommandé en cas de présence avérée de ce type de vers chez l’animal.

Quelles précautions contre les vers à l’étranger ?

Certaines régions du globe, principalement dans le Sud de l’Europe (Sud de la France, Espagne, Portugal, Italie, Grèce) ainsi qu’en Afrique du Nord et dans les DOM-TOM, sont propices à la « dirofilariose cardio-pulmonaire ou « maladie des vers du cœur », une maladie mortelle provoquée par un ver long et fin et transmise par une piqûre de moustique. Si la Belgique n’est pas concernée, il est important de protéger votre animal de compagnie contre ce parasite lors de tout voyage dans ces zones à risque. Demandez conseil à votre vétérinaire.

cookies